Pourquoi le vélo ?

Posté Par Les Déchaînés le 24 Juin, 2019


L’envie d’avoir une vie simple, sans prise de tête et de nouer avec la planète un lien fort ! Cachée dans un coin de notre tête, c’est sûrement cette réflexion que nous nous sommes faites.

Cette aventure nous la faisons à vélo ! Et oui, un peu surprenant quand vous nous connaissez mais pas anodin !

Voici les raisons de notre volonté de découvrir le continent Sud-Américain sur nos biclous :

 

Un retour aux questions primaires !

Et si vous vous leviez le matin en ne sachant pas où dormir le soir, ce que vous allez trouver au bout de la route. Si votre chemin vous conduit quelque part. La seule certitude est que vous devez pédaler, la direction est pas trop compliquée !

CAP au SUD Mousse !

C’est l’esprit libre et léger que nous voulons rencontrer !

 

Prendre le temps

Un cap au Sud à vélo, c’est se déplacer entre 50 et 100 kilomètres à la journée. T’as le temps de voir du pays et de bien en profiter !

Et oui le vélo est lent, et ça nous va très bien ! Prendre du temps pour découvrir les plus petits recoins de cette planète, des lieux où seul des fous peuvent s’aventurer (Et oui Const’ ne te caches pas derrière ton guidon on te voit !), des paysages « Waou ! » à couper le souffle, où la pause s’impose pour contempler.

 

À nous la liberté !

Tu connais ton point de départ, début octobre à Cuzco ! Tu connais ton point d’arrivée, mi-février, à Ushuaia ! Et au milieu Jamy ?

  • Tu fais ce que tu veux, Cap au Sud, mais avec des petits détours pour profiter au maximum !

Et oui, le vélo n’a pas d’horaire, les heures sont dictées par le soleil. Ta chambre est pliée dans ta sacoche et attend le ciel étoilé pour se monter où bon te semble.

Droite ? Gauche ? plouf plouf, on arrivera bien à un endroit fabuleux.

 

Un voyage économique

Voyager à vélo, avec sa tente et son matelas, c’est s’alléger des réservations d’hôtel, de transport et se perdre dans des zones moins touristiques. En bivouac une grande partie du voyage, les activités sont rythmées par 6h de vélo au quotidien.

Le plus cher ? Le matériel pour être prêt à affronter la traversée. Une fois l’équipement acquis, durable et amortissable sur plusieurs voyages votre périple ne vous coutera que peu. Les Déchaînés ont prévu 15€ par personne et par jour de budget (on verra si nous nous y tenons !) pendant nos 5 mois de voyage.

 

Un voyage écologique

« Et si on faisait le plein ? », « Ju’, envoie la popote et le réchaud, je fais des pâtes ! ».

Et oui, le vélo ne consomme pas d’essence ! Par contre pour avancer notre cuistot devra se retrousser les manches !
Conscient de notre impact carbone pour se déplacer jusqu’en Amérique Latine, en pédalant nous la diminueront considérablement pour le nombre de kilomètre parcourus tout au long du périple.
Un voyage qui tend au minimalisme, emporter seulement ce dont tu as besoin ! Et oui le poids l’oblige, ce que tu emmènes tu portes, et notre conscience nous en remercie.

 

Le vélo est un moyen de transport spécial. Pour nous ce sera une découverte, aucun de nous ne l’a expérimenté sur plus de 3 jours. Et encore moins dans des contrées lointaines. Prendre le temps de découvrir et se découvrir. Expérimenter de nouvelles façons de vivre nomade, minimaliste (essayer au maximum de nos capacités !) et en adéquation avec la nature.

Suivez-nous pour rire de nos galères, nous vous partagerons tout !

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.